L’École polytechnique et l’ENSTA ParisTech se dotent d’une machine BeAM

capture d’écran 2015-06-03 à 18.26.14.png

le 08/04/2016

L’École polytechnique et l’ENSTA ParisTech se dotent d’une machine BeAM

 

L’École polytechnique et l’ENSTA ParisTech se dotent d’une machine de fabrication additive par dépôt de poudres métalliques par laser (Laser Metal Deposition – LMD) de la société BeAM. Cette imprimante 3D par dépôt de poudres métalliques viendra équiper le centre de fabrication additive de l’X et de l’ENSTA ParisTech.

 

Véritable opportunité d’innovation, les nouveaux processus de fabrication par ajout de matière, dits de fabrication additive, permettent de concevoir des matériaux innovants et des prototypes originaux qui n’étaient pas concevables par des procédés de fabrication standards. C’est pour investir ce nouveau champ de recherche que l’École polytechnique et l’ENSTA ParisTech viennent de se doter, avec l’aide d’un financement important de la Direction Générale de l’Armement, d’une imprimante de fabrication additive métallique venant compléter des équipements plus tournés vers les polymères et plastiques.

Une technologie de pointe au service de l’innovation


Des poudres métalliques sont injectées dans la buse de la machine pour former un jet homogène. En traversant le faisceau laser, les poudres sont fondues. Il en résulte un dépôt métallique homogène et dense aux caractéristiques matériaux situées entre les pièces de fonderie et celles issues de la forge. La matière déposée est protégée localement de l’oxydation par un gaz neutre. L’imprimante empile alors, couche après couche, ce dépôt métallique pour créer, réparer ou ajouter des fonctionnalités à une pièce existante depuis un fichier numérique. Ce procédé a notamment permis de mettre au point des réparations ou innovations sur pièces critiques, telles que celles se trouvant au cœur de turbines par exemple.

Consulter l’annonce sur le site de Polytechnique ici 

Consulter le communiqué de presse ici

Retour btn RDPfr.png