Levée de fond et board d'exception

levee-de-fond.jpg

le 01/12/2014

BeAM, pionnier de l’impression 3D métallique par fusion au laser, lève un million d’Euros et s’entoure d’un board d’exception pour sa conquête du marché mondial

 

BeAM, jeune société créée en 2012, et premier constructeur européen d’imprimantes 3D métalliques par fusion au laser, annonce aujourd’hui une levée de fonds de un million d’Euros auprès de cinq personnalités de l’industrie.

BeAM, jeune société créée en 2012, et premier constructeur européen d’imprimantes 3 D métalliques par fusion au laser, annonce aujourd’hui une levée de fonds de un million d’Euros auprès de cinq personnalités de l’industrie.

 

Une croissance fulgurante et des perspectives mondiales
Le marché de l’impression 3D croît d’au moins 20% an[i] et a atteint 3 milliards de dollars dans le monde en 2014. BeAM vit cette croissance au quotidien et a réussi à s’imposer comme un nouvel acteur majeur de cette industrie. Le CA de 2014 est de 300 000 Euros et BeAM prévoit qu’il va décupler en seulement un an. Pour affronter ce marché en croissance exponentielle, BeAM vient de réaliser un tour de table de un million d’Euros auprès de cinq personnalités majeures qui l’accompagnaient depuis plusieurs mois et continueront à enrichir le board stratégique par leur expertise.
Les sommes levées permettront à BeAM de développer sa R&D, d’agrandir l’équipe (15 recrutements prévus d’ici à fin 2015), de s’installer dans ses propres locaux et de déployer son implantation internationale. La levée de fonds est réalisée auprès de :


M. Emeric d’Arcimoles, Commissaire Général du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace – Paris Le Bourget depuis juillet 2011. Il est conseiller auprès du Président de Safran et Directeur chargé des Relations Institutionnelles pour le Sud-Ouest depuis juin 2011.
M. Frédéric Sanchez, Prix EY de l'Entrepreneur de l'année 2014 pour l'Ile-de-France et président du directoire du groupe Fives, groupe d’ingénierie industrielle qui conçoit et réalise des machines, des équipements de procédé et des lignes de production pour les plus grands acteurs mondiaux des secteurs de l’acier, de l’aéronautique, de l’aluminium, de l’automobile et de l’industrie manufacturière, du ciment, de l’énergie, de la logistique et du verre.

M. Hervé Guillou, président-directeur général de DCNS, groupe industriel français spécialisé dans l'industrie navale militaire, l'énergie nucléaire et les infrastructures marines. Il a dirigé des entreprises dans l’aéronautique, le nucléaire et a fondé le CICS (groupement du GIFAS, GICAT, GICAN et FIEC).

M. Maurice Berenger, CEO de Protip Medical, membre du board de Defymed et membre d’Endotools Therapeutics. Il a créé plusieurs startups qu’il a menées vers le succès.

Monsieur Philippe Varin, Ambassadeur des industries Française sur la zone ASEA en 2014, président du cercle de l’industrie et membre du CA d’EDF.

Un procédé qui a fait ses preuves
BeAM (Be Additive Manufacturing) est une spin-off du Critt alsacien Irepa Laser, expert en procédés laser. BeAM utilise l'un des développements du centre de transfert de technologies: le procédé de Construction Laser Additive Directe (CLAD®). Cela consiste à injecter des poudres métalliques par une buse et les fondre par laser pour créer ou réparer des pièces, ou ajouter des fonctionnalités à des pièces existantes directement depuis un fichier numérique. Les premiers clients de BeAM sont dans l’industrie aéronautique et BeAM a déjà réparé plus de 700 pièces de turbines d'avion avec la société américaine Chromalloy, spécialisée dans l'optimisation et la prolongation de la durée de vie des moteurs à combustion. Chromalloy est à l’origine des qualifications obtenues auprès du fabricant de moteurs d’avion Pratt & Withney en collaboration avec IREPA LASER pour la mise au point du process. La technologie de fabrication additive de BeAM peut se transposer à toute industrie qui a besoin de fabriquer des pièces ou de les faire réparer.

 

 

Le soutien de Fives, groupe industriel majeur
Pour fabriquer ses « imprimantes métalliques 3D », BeAM s’appuie sur une base de machines-outils conçues par le groupe Fives pour les machines de grande tailles et par Avantis Engineering pour les plus petites. BeAM y intègre la technologie CLAD® et l’ensemble des éléments qui garantissent une solution industrielle à ses clients. Fives va continuer à jouer un rôle stratégique pour BeAM par sa capacité de maintenance à l’international et en étendant son partenariat pour la commercialisation mondiale. Le regroupement des expertises de BeAM et de Fives propulse BeAM au rang d’acteur sans équivalent sur la scène internationale pour les clients industriels dans le domaine de la 3D métallique.

Une approche solution pour accompagner les entreprises
Avant de vendre ses machines 3D, BeAM a fait le choix d’accompagner d’abord ses clients dans la réalisation et la réparation de pièces pour qu’ils s’approprient la technologie et l’usage avant d’acquérir une solution industrielle composée de la machine et de sa production associée. BeAM les accompagne de bout en bout : de l’étude de faisabilité au transfert de compétences sur les machines. Cette approche solution est rassurante pour les industriels qui peuvent profiter des avantages de cette technologie de rupture, sans risque au moment de l’acquisition de leur machine sur laquelle ils peuvent garantir leur ROI.

« Cette levée de fonds est une étape majeure pour l’entreprise et elle donne un signal fort au marché. Non seulement notre business model est solide et validé mais surtout nous sommes épaulés, par des personnalités majeures de l’industrie qui nous font confiance en nous apportant leur expertise précieuse et un grand groupe industriel français qui garantit notre solution industrielle à l’international. L’impression 3D est en train de révolutionner les business model de l’industrie et nous comptons être un acteur incontournable de cette révolution. » commente Emmanuel Laubriat, DG de BeAM.


A propos de BeAM
Premier fabricant européen de machines de fabrication additive basées sur la technologie CLAD® (Construction laser additive directe), BeAM propose la fabrication et la réparation de pièces métalliques par déposition de poudres métalliques. La société a été créée en 2012 et est en croissance très forte. BeAM accompagne ses clients dans l’industrialisation de leurs procédés de fabrication et de réparation par différentes étapes : études de faisabilité, production pilote, ventes de systèmes, formation. BeAM c’est aussi une expérience reconnue dans l’aéronautique avec la réparation de pièces de moteurs d’avion qui reste à ce jour le plus haut niveau de mise au point d’applications industrielles dans le monde l’impression 3D. BeAM fait partie du GIFAS, Syndicat des industriels de l’aéronautique et du spatial.

[i] Source : Etude Xerfi Septembre 2014 et Wohlers Associates, 

Retour btn RDPfr.png