La machine MAGIC 2.0 de BeAM est arrivée dans sa filiale américaine à Cincinnati (Ohio)

Magic-2.0-Beam-INC.jpg

le 03/04/2017

« Située à Cincinnati (Ohio), La filiale nord-américaine de BeAM Machines se trouve à environ 30 minutes au nord de l'aéroport international de Cincinnati-Northern Kentucky, une localisation optimale pour servir les nombreuses entreprises de pointe qui vont utiliser notre technologie et solutions DED. Notre centre de solutions proposera aux clients de divers secteurs dont l'aéronautique, le spatial, la défense et le pétrole & gaz, la vente de machines de classe mondiale, le service après-vente et la formation, ainsi que le développement intégral de procédés englobant l'ingénierie d’applications et le développement matériau. »  précise Tim Bell, directeur général de BeAM Machines, Inc.

La filiale américaine de BeAM Machines est composée d'une équipe complète de techniciens de maintenance, d'ingénieurs d’applications et de production, d'experts en matériaux, de mécaniciens et de techniciens, outre les équipes de développement commercial et de support. Les installations de près de 2 000 mètres carrés comprennent également un centre de formation, un atelier de post-traitement, un laboratoire métallurgique et une ligne d'assemblage final pour les machines.

Tim Bell poursuit : « C’est un jour qui marque un jalon très important, car nous venons de prendre livraison de la toute première machine MAGIC 2.0 en Amérique du Nord. La MAGIC 2.0 est une machine de grande taille, à cinq axes continus, conçue pour la production en série ou la réparation de composants à forte valeur ajoutée dans des secteurs présentant de longs délais d’approvisionnement et des taux de perte élevés. Les spécifications de la machine standard comprennent une zone de travail (X,Y,Z) de 1200 x 800 x 800 mm, un contrôleur Siemens 840D, un laser IPG 2kW, une buse Macro 10Vx, ainsi que de nombreuses autres fonctionnalités de pointe. »

La MAGIC 2.0 est destinée à être utilisée dans les sites de maintenance et de réparation de pièces de moteurs d’avion comme les joints labyrinthes, les distributeurs de turbine, les aubes de turbine basse pression ainsi que des composants de haute valeur qui, par le passé, n'étaient pas réparables. D'autres applications de la MAGIC 2.0 incluent la création de géométries proches des côtes finales (near net shape) plutôt que l'usinage coûteux de pièces de forge afin de réduire la quantité de matière perdue ainsi que l'impact environnemental grâce à une moindre consommation d'énergie pour fabriquer les composants.

Tim Bell conclut : « Des applications à très fort potentiel consistent notamment à combiner plusieurs technologies de pointe comme la fusion sur lit de poudre et la projection de poudre DED (Directed Energy Deposition). L'utilisateur exploite ainsi les capacités de chacune de ces technologies de fabrication additive dans la conception du composant, ce qui permet à certaines usines de production parmi les plus modernes du monde de repousser les frontières du possible. La liberté de conception que la fabrication additive offre aux industriels leur permet d’obtenir des pièces avec des niveaux de performance et de durée de vie jamais envisagés auparavant. »

 

 

Retour btn RDPfr.png